La taxe sur le carbone favorise des carburants sale plutôt que le propane, un combustible à faible taux d’émission