Communiqués de presse

Subventionner le gaz naturel n’est pas une solution à long terme pour les besoins en énergie propre

OTTAWA, le 13 AVRIL 2021 –  Bien que les consultations sur la Phase 2 du programme d'expansion du gaz naturel du ministère de l’Énergie, du Développement du Nord et des Mines se soient terminées le 8 avril 2021, l’Association canadienne du propane (ACP) croit que le gouvernement de l’Ontario fait erreur en continuant de subventionner directement ou indirectement les plans d’expansion des compagnies de gaz naturel dans les communautés qui ne sont pas branchées aux réseaux de distribution de gaz naturel.

« Alors que le ministère de l’Énergie, du Développement du Nord et des Mines envisage 210 nouveaux projets dans la Phase 2, représentants environ 2,6 milliards d’investissements avec l’argent des contribuables, nous pensons que c’est une erreur de la part du gouvernement de croire que pour rendre accessible une énergie propre et abordable aux communautés autochtones, rurales et éloignées de l'Ontario, le meilleur, et le seul moyen, est de subventionner les compagnies de gaz naturel », a déclaré Nathalie St-Pierre, présidente-directrice générale de l'Association canadienne du propane.

« En fait, le propane – une énergie propre – est déjà bien implanté dans ces communautés. L'utilisation de propane à faible émission est très abordable et les infrastructures sont déjà en place, ce qui signifie qu'il ne nécessite pas de nouvelles infrastructures coûteuses, contrairement à celles de gaz naturel, dont les coûts sont répercutés sur les contribuables », a-t-elle ajouté.

Alors que toutes les provinces canadiennes migrent vers une économie faible en carbone, il est légitime de se demander si la construction d'une nouvelle infrastructure de distribution de gaz naturel, qui devra être entretenue pendant plus de 50 ans, est la seule solution.

« Le propane a à peu près la même empreinte carbone que le gaz naturel, mais ne nécessite aucune infrastructure aussi importante, permanente et subventionnée. Il est facilement disponible, très efficace et crée beaucoup plus d'emplois locaux », a déclaré Mme St-Pierre. « La meilleure politique publique est celle qui donne aux consommateurs un véritable choix pour une énergie propre et abordable, et non celle qui n'est favorisée que grâce aux subventions. »

Au cours des dernières années, des millions de dollars des contribuables ont été investis pour étendre le réseau de gaz naturel là où il n’était pas économiquement rentable de le faire. Pourtant, malgré ces investissements et les changements de règles pour permettre la réalisation de projets non rentables, les clients ne se précipitent pas pour se convertir au gaz naturel en raison des coûts à long terme. « Continuer avec une telle approche politique n'est pas durable », a déclaré Mme St-Pierre.

Les gouvernements du Canada doivent mettre davantage l'accent sur des politiques énergétiques globales et durables, en particulier pour les collectivités autochtones, rurales et éloignées.

« L'ACP croit qu'il est très important que les gouvernements accordent la priorité à l'utilisation accrue du propane à faible émission, qui est abordable, fiable et une source d'énergie canadienne abondante. Les résultats seront non seulement la réduction immédiate des GES, mais aussi la création d'emplois, des investissements en capital et une valeur économique dans les communautés autochtones, rurales et éloignées », a conclu Mme St-Pierre.

-30-

Au sujet de l’Association canadienne du propane

Forte de plus de 400 membres, l’Association canadienne du propane (ACP) représente à l’échelle nationale une industrie de plusieurs milliards de dollars qui est en plein essor et qui emploie des dizaines de milliers de Canadiens. Notre mission est de promouvoir une industrie du propane à la fois sécuritaire et prospère, qui joue un rôle décisif dans le secteur énergétique canadien. Pour y parvenir, nous défendons le propane et l’industrie du propane au Canada, et plaidons en faveur de l’adoption de pratiques exemplaires, de la sécurité et d’environnements favorables aux affaires par le biais d’efforts de représentation, de programmes de formation et de mesures d’urgence.

Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec Joannie Bouchard, coordonnatrice des communications à mailto:media@propane.ca ou au 613 683-2270, poste 280.